Ce workshop initié par Atout France ciblait exclusivement les autocaristes allemands. 49 d’entre-eux ont répondu présents à cette opération, qui s’est déroulée en format virtuel, le 7 octobre dernier. Le CRT a pu échanger, sur rendez-vous de 15 mn, avec 20 responsables de production.

L’Allemagne est le 2è marché pour la Bretagne, et la France la 2è destination pour le marché groupes, il est donc important de maintenir les contacts avec ces réseaux. Le marché autocariste est très porteur en Allemagne. La clientèle, et non seulement les seniors (cible : dès 45 ans), est une adepte de cette formule de séjour. La barrière linguistique peut aussi expliquer l’attrait pour ce type de voyages même si la France est si proche.

 

A la recherche de destinations loisirs engagées dans un tourisme durable et de proximité.

Malgré la crise Covid19, le pouvoir d’achat reste stable. Les récentes analyses réalisées par Atout France prouvent que les Allemands ont toujours pour 2021 le souhait de séjourner en France (notamment 46% littoral et 32% en Bretagne intérieure).

Toutefois, déjà très engagés dans un tourisme responsable et nature, le choix se portera sur les destinations qui proposent un environnement protégé, nature, et qui confirment l’application de critères sanitaires élevés, la qualité du service…

Le locatif sera encore plus recherché pour éviter les contacts.

La communication Atout France Allemagne aura pour message : des séjours en France liés au durable, responsable voire zero déchet. «France meets green ».

 

Du côté de la distribution :

Une particularité à souligner sur le marché Allemand : la plupart des autocaristes ne montent pas les séjours mais les achètent en prix nets chez les grossistes/wholesalers (Touren service, Lacordee reisen, Service Reisen Giessen, Behringer …).

L’un des plus importants Grimm Touristik vient de déposer son bilan.

Taux d’intermédiation : 22% des clientèles passent par l’agence de voyage, et le site internet du TO devient un concurrent de l’agence de voyage.

 

Evolution de la programmation :

Les professionnels sont inquiets. L’activité groupes a baissé de plus de 50% avec un report de quelques départs sur le marché domestique et la fédération annonce la fermeture d’1/3 des autocaristes à la fin de l’année (sur un réseau de 3900). La crainte aussi que la clientèle se tourne vers des packages pour famille et individuels en voiture. La TUI vient de licencier 8000 personnes !

Les Tour operators groupes doivent alors repenser les programmations pour répondre aux attentes des clientèles et avant tout, intégrer des nouveautés hors des sentiers battus.

La priorité est de rassurer le client par le choix des prestations. Une assurance Covid sera intégrée dans les conditions particulières de vente chez certains.

Les réservations seront tardives pour l’étranger et une grande flexibilité est attendue de la part des professionnels afin de faciliter les annulations et remboursements en cas de reprise de la covid19 pendant le séjour.

Comme sur tout le marché groupes Européen, ils s’attendent à une baisse du nombre de participants : 20 à 25 pax, des groupes formés par des amis ou des familles qui se connaissent.

Aussi, sans surprise, les échanges ont porté sur les évolutions à apporter dans leurs programmations. Nombre d’autocaristes jusqu’alors proposaient des séjours Normandie et Bretagne mais qui très souvent ne comprenaient qu’une étape St Malo et Dinan de 2 nuits avec une journée à Jersey, ou encore la thématique commissaire Dupin.

De nombreuses suggestions d’itinéraires autour de thématiques leur ont été apportées, incluant de nombreux loisirs, châteaux, parcs et jardins, musées et expos, balades en mer et rivière rarement programmés sans oublier le savoir-faire autour de la gastronomie.

Et pour fidéliser la clientèle, il faudra surprendre avec des programmes qui rassurent, aussi une attention particulière sera apportée au choix des hébergements (3 et 4*) notamment ceux engagés dans une démarche durable.