Pour certains professionnels du tourisme, les vacances de Noël permettent de clore l’année sur une note positive
Après une année totalement perturbée dans le domaine du tourisme par l’épidémie de la COVID 19, qu’en est-il de la fréquentation durant les vacances de noël ?

Le CRT Bretagne a interrogé les professionnels début janvier. Ils ont été plus de 1 000 à nous faire part de leur ressenti pour cette période de l’année, dont 2/3 de gîtes, meublés et chambres d’hôtes.

Sans surprise, seulement 44% des structures étaient ouvertes pendant les fêtes, 34% étaient fermées comme à l’accoutumée à cette période de l’année et 22% étaient fermées en lien avec le contexte sanitaire et des restrictions associées.

Période déjà traditionnellement propice aux rassemblements familiaux, le confinement a accentué le besoin de revoir ses proches. La Bretagne a ainsi accueilli essentiellement des touristes en hébergement non marchand, en séjour dans les résidences secondaires, chez les parents ou amis.

Cependant, parmi les structures ouvertes, essentiellement des gites et meublés, plus de la moitié sont satisfaites de la fréquentation touristique. Trois quart d’entre-eux évoquent même une hausse de la fréquentation au cours de cette période..

Et pour la suite ?

L’année 2021 démarre doucement avec, pour ceux qui ont répondu et qui seront ouverts dans les mois à venir, un niveau de réservation inférieur à celui constaté habituellement à la même période. Les professionnels notent une baisse du niveau des réservations entre 75% et 80% pour les vacances de février, de Pâques ou encore les ponts de mai. A ce jour, l’avenir est incertain et les réservations sont dépendantes de l’évolution de l’épidémie pour les clientèles françaises comme étrangères.