Depuis 60 ans, le label des villes et villages fleuris mobilise près d’un tiers des communes françaises. Plus de 4 900 d’entre elles sont labellisées. En Bretagne à ce jour, 222 communes sont labellisées Villes et Villages Fleuris.

Le label

Le label Villes et Villages Fleuris récompense les actions coordonnées par les collectivités locales pour aménager un environnement favorable à la qualité de vie des habitants et à l’accueil des touristes. Le label garantit la qualité de la démarche et valorise les communes qui l’obtiennent.  L’attribution du label Villes et Villages Fleuris s’effectue ainsi sur la base d’une série de critères définis par le Comité National des Villes et Villages Fleuris.

Les critères d’évaluation, 6 grands thèmes répartis en 60 critères 

  • Stratégie d’aménagement et modes de gestion
  • Animation et promotion touristique de la démarche
  • Actions pédagogiques envers les habitants
  • Patrimoine végétal et fleurissement
  • Gestion environnementale : actions en faveur de la biodiversité, des ressources naturelles
  • Qualité de l’espace public

 

Le jury régional 

Le jury régional est présidé par André Crocq – Conseiller régional, délégué à la Transition énergétique et aux Parcs naturels régionaux. Il est également composé de François Le Goff – paysagiste, de Patrick Lamy – Président des Horticulteurs et Pépiniéristes de Bretagne / Vice-Président de la Chambre d’Agriculture d’Ille-et-Vilaine, et de Katell Beucher – chargée de mission au Comité régional du tourisme de Bretagne.

Du 8 au 19 juillet 2019, le jury régional contrôlera 72 communes labellisées Villes et Villages Fleuris de 1 à 3 fleurs. Pour la première année, le jury départemental visitera les communes proposées pour l’obtention de la 1ère fleur du label. Ensemble ils attribueront cette 1ère fleur et éventuellement une fleur supplémentaire aux communes labellisées. Enfin, ils sélectionneront les communes à présenter au niveau national pour l’obtention de la 4ème fleur.

Le label en Bretagne

Le label Villes et Villages Fleuris a su évoluer avec les attentes des citoyens. Il s’engage aujourd’hui sur des enjeux tels que l’amélioration du cadre de vie, le développement de l’économie locale, l’attractivité touristique, le respect de l’environnement, la préservation du lien social et surtout la place du végétal dans l’aménagement des espaces publics.

Fort de cette évolution, la Région Bretagne a souhaité intégrer la démarche dans la Breizh Cop, dont l’objectif est de répondre aux impératifs climatiques, environnementaux, mais aussi sociaux, alimentaires, sanitaires en définissant des règles et en prenant des engagements qui vont affecter le quotidien, pour que la Bretagne de demain soit un « monde à vivre ».