Depuis 18 mois, la crise sanitaire chamboule les comportements et les modes de consommation. Le tourisme figure parmi les secteurs les plus impactés, avec 2 saisons rythmées par les contraintes liées à la pandémie (fermeture des frontières, protocoles sanitaires, limitation des déplacements, pass sanitaire…), et beaucoup s’interrogent sur ce que seront les vacances des Français, post pandémie.

Pour tenter de répondre à cette question, une étude a été lancée au niveau national. Ainsi, Tourisme Bretagne pilote un dispositif complet visant à mieux comprendre les impacts de la crise sur les pratiques des Français en matière de vacances et à identifier les nouvelles aspirations des Français, celles qui perdureront à moyen et long terme. Cette enquête est réalisée en partenariat avec ADN Tourisme, 10 CRT, l’UNAT et 10 UNAT régionales.

Votre interlocutrice

Jessica Viscart
Directrice Adjointe en charge de l’observation et du développement

Elle comporte 3 phases :

  • Une exploration qualitative permettant de mieux appréhender les envies des Français et leur perception des concepts de Tourisme Responsable et de Tourisme Social et Solidaire
  • Une enquête quantitative permettant de quantifier et confirmer les résultats de la phase 1
  • Réalisée mi voire fin 2022, une deuxième enquête quantitative pour confirmer que les tendances identifiées en phase 1 et 2 s’inscrivent dans le temps.

Lancée à la fin du printemps, les résultats de la phase 1 sont d’ores et déjà disponibles et riches en enseignements.

La crise sanitaire a bel et bien impacté les besoins en vacances.

Aujourd’hui, place à la (re)découverte de la nature, de la France et de soi. Les Français marquent un désir de retrouver la nature, de s’immerger et d’apprécier le « temps long ». Ils recherchent des destinations plus authentiques, montrent un intérêt pour les séjours en zones rurales et adoptent la mobilité douce. La prise de conscience environnementale est également de plus en plus présente, avec une volonté d’aborder le tourisme de manière raisonnée, sans pour autant perdre la notion de plaisir. Ils soulignent également le besoin de retrouver leurs proches, de passer du temps de qualité, d’apprécier les moments de partage et d’échange pour apprendre et s’enrichir avec les autres. On constate également une prise de conscience de l’importance de la solidarité et de l’entraide, avec notamment une vraie recherche de produits locaux.

Et demain ? Les Français ne seront plus totalement épicuriens. Ils chercheront à donner de la valeur et du sens à leur séjour, à la fois à la recherche d’authenticité et en attente d’originalité pour se démarquer.

Ces premiers résultats ont été présentés par Tourisme Bretagne, pour le compte des partenaires, lors du 1er congrès d’ADN Tourisme, la fédération des acteurs institutionnels de tourisme. La phase 2 vient d’être lancée. Des résultats plus complets seront disponibles début 2022.