Tourisme durable : des exemples de bonnes pratiques

Que l’on soit petit ou grand, que l’on fasse de l’hébergement, de la restauration ou que l’on propose une activité de loisir ou de découverte, chacun peut agir à son échelle mais il est parfois difficile de se lancer.

Avant d’aller chercher un label ou une certification, certaines actions sont faciles à mettre en place au sein des établissements. Voici quelques exemples.

En Bretagne

Ara Hôtel : « Valoriser au maximum et partout le travail des personnes en situation de handicap »

A Landerneau (29), depuis 2016, il existe un hôtel au concept innovant. Comme dans tout hôtel 3*, vous pouvez y dormir au calme, y prendre votre petit déjeuner et même votre dîner en semaine, y travailler au besoin, mais ça ne s’arrête pas là !

Concept unique en Bretagne, l’Ara Hôtel de Landerneau emploie 80 % de salariés en situation de handicap, c’est le premier hôtel à avoir été reconnu Entreprise Adaptée. L’établissement emploie une équipe de 10 personnes, dont 8 sont en situation de handicap.

Spécialiste des entreprises adaptées, le groupe Vidéal est à l’origine de sa création. Conçu pour valoriser le travail des personnes handicapées, l’établissement a su se faire une place dans le tourisme d’affaires mais également le tourisme éco-responsable. Cela passe par des labels et toute une série d’initiatives. 

Concrètement comment ça fonctionne ?

L’hôtel s’inscrit notamment dans le volet social du développement durable en favorisant l’emploi de travailleurs handicapés et les partenariats avec les ESAT locaux (Etablissement et service d’aide par le travail). A cela s’ajoute une démarche d’achats responsables (carte des vins, bières, thés, savons) permettant à l’hôtel de réduire son impact environnemental en privilégiant des circuits courts. L’Ara hôtel ne s’arrête pas là et poursuit son engagement durable en s’appliquant notamment à réduire au maximum sa consommation d’énergie, à éviter le gaspillage de l’eau et à limiter sa production de déchets.

Les avantages d’une offre durable pour l’Ara Hôtel

  • Fidéliser la clientèle
  • Se démarquer de la concurrence
  • Faire des économies d’énergie
  • Faire évoluer le regard sur les compétences des travailleurs handicapés

Engagement durable 

  • Locaux accessibles à la clientèle handicapée
  • 80% des employés en situation de handicap
  • Réduction de l’impact environnemental : produits en vrac, trie des déchets, circuits courts
  • Partenariats avec les ESAT pour l’approvisionnement des produits de restauration et service de blanchisserie
  • Lauréat Palmes du tourisme durable
  • Projet En Bretagne Sans Ma Voiture
  • Certification écolabel européen, tourisme & handicaps, Voyagez Responsable

Pour en savoir plus, consultez le site du Ara Hôtel.

 

Les Bruyères d’Erquy : « Le VAE est un moyen de transport novateur et durable. Les gens peuvent aussi prendre le train avec leur vélo. C’est l’occasion de redécouvrir une autre façon de se déplacer pour mieux profiter du littoral. »

Florence Durand, gérante des Gîtes des Bruyères à Erquy, est engagée dans une démarche Eco-responsable. Détentrice de l’ECOLABEL EUROPEEN depuis 2012, aux Bruyères d’Erquy tourisme rime avec respect de l’environnement. Plusieurs actions responsables ont été engagées par l’établissement pour limiter son impact environnemental, de la réduction des déchets à la gestion des espaces verts en passant par le développement d’une offre sans voiture. Partir en week-end à Erquy sans voiture… c’est en effet le défi relevé par Florence Durant. L’arrivée de la LGV mettant Paris à 2 h 06 de Saint-Brieuc en train doit faire changer les habitudes. Engagée dans la démarche du CRT Bretagne, elle a imaginé des séjours thématiques pour profiter pleinement de la Bretagne sans voiture.

Retrouvez l’offre « En Bretagne Sans Ma Voiture » des Bruyères d’Erquy en cliquant ici.

Engagement durable 

  • Réducteurs de débit sur les robinets et les douches, chasses d’eau à double flux
  • Hébergement chauffé avec un poêle à bois
  • Offre En Bretagne Sans Ma Voiture
  • Mise à disposition de vélos
  • Détecteurs de mouvement pour les éclairages communs et extérieurs
  • Mise à disposition de poubelles de tri sélectif
  • Gestion écologique des grands espaces verts
  • Produits bios pour le petit-déjeuner
  • Produits d’entretien écologiques écocertifiés

 

Le Jardin Gourmand : « Je n’utilisais que le jus de l’orange, tout le reste était perdu. Dorénavant, j’utilise tout le fruit, même la peau que je fais cuire très longtemps. »

Nathalie et Arnaud Beauvais proposent une cuisine responsable au cœur de Lorient. Au Jardin Gourmand, fraîcheur et qualité des produits sont privilégiées. Le couple de restaurateurs accorde une importance particulière au choix de leurs fournisseurs et s’engagent à mettre en valeur les producteurs locaux. La créativité instinctive de Nathalie lui est guidée par les arrivages journaliers. Ces critères de choix leur valent aujourd’hui la reconnaissance de leur clientèle mais également des professionnels du tourisme en matière d’offre durable.

L’impact environnemental du jardin Gourmand

Tout naturellement, ils ont souhaité s’inscrire dans différentes démarches collectives pour apporter des preuves de leur engagement et notamment jouer le jeu de l’étiquetage environnemental, une première en France dans le secteur de la restauration. L’étude réalisée par EVEA Tourism a permis de déterminer les postes les plus impactant sur les émissions de gaz à effet de serre, la consommation et la pollution de l’eau, la consommation d’énergie et les déchets générés. Un focus particulier a été apporté sur des produits alimentaires : impact du mode de production des aliments, de leur transport, de leur emballage et des déchets liés à leur préparation, de la part des espèces de poisson menacées.

Les résultats ci-dessous montrent une empreinte environnementale du Jardin Gourmand relativement faible.

  • 73% des produits alimentaires sont d’origine locale (à moins de 200 km)
  • 78% des produits alimentaires sont des produits frais
  • 75% des produits alimentaires sont des produits de saison
  • 46% des produits bio
  • 1 kg de déchets est généré par repas

Le restaurant consomme 14 kWh d’énergie primaire par repas pour le stockage des denrées alimentaires, la préparation des plats, la cuisson, la salle de restaurant…

Et ils ne se sont pas arrêtés là ! Souhaitant poursuivre leurs efforts, ils ont aussi rejoint l’expérimentation « Moins de gaspi au Resto », conduite cette année.

Engagement durable

  • Etiquette environnementale : tri sélectif, réduction de la consommation d’eau, produits biologiques
  • Acceptation des modes de paiement solidaires (chèques restaurants, chèques vacances)
  • Tarification « bonus malus » (ristourne sur les plats végétariens)
  • Recettes avec produits de saisons et locaux
  • Mise en valeur des producteurs

Les petits plus … : Nathalie Beauvais propose des cours de cuisine à domicile et des livres de recettes 100% bio. Retrouvez aussi les vidéos de recettes responsables sur le site Trop Mad.

Hors Bretagne

Echologia

Les 4 piliers du site Echologia sont : l’eau, le patrimoine, l’écologie et l’homme. Ainsi, tout le site est tourné vers une démarche éco-responsable et durable. Gestion des déchets, optimisation de l’énergie, économie circulaire, sont autant de pratiques qu’Echologia a mises en place dans une véritable optique de préservation de l’environnement. Dans cette logique, pas d’électricité sur le site et les hébergements, ni d’eau courante dans ces derniers. Les repas proposés sont biologiques et les toilettes sèches. Aujourd’hui, Echologia peut accueillir du public avec différentes formules d’hébergement (dont des cabanes flottantes sur l’eau), des animations, des activités, découverte de la faune et de la flore.

Echologia veut créer du lien social en proposant des activités pédagogiques liées à l’éducation, à l’environnement, à la protection du patrimoine et à l’ouverture à la culture.

Contact : Marion Luyton – Responsable Hébergement – Tél. : 07 63 62 31 43

Villages Nature Paris

Villages Nature Paris conduit une démarche globale et inédite dans le secteur du tourisme, basée sur un Plan d’Action Durable (PAD) en dix cibles définies par la méthodologie « One Planet Living » élaborée par l’ONG Bioregional.

Ce PAD porte sur l’empreinte écologique du site, l’équilibre social et économique, et une valorisation des richesses patrimoniales et culturelles de son territoire d’accueil avec des objectifs quantitatifs et qualitatifs pour toutes les phases de conception, de construction et d’exploitation.

L’engagement de Villages Nature Paris pour le développement durable a été reconnu dans le cadre du Partenariat Mondial pour le Tourisme Durable

Contact : Emilie RIESS – Responsable Développement Durable Groupe – Tél. : 01 55 26 30 17 / 06 72 86 96 15

L’auberge de jeunesse Yves-Robert 

Il s’agit de la première Auberge de Jeunesse 100% éco-durable à Paris. Située sous une ancienne halle réhabilitée en centrale solaire (les panneaux photovoltaïques qui la recouvrent fournissent l’énergie nécessaire au complexe), l’Auberge de Jeunesse Yves Robert, aux façades de bois, s’ouvre sur un espace vert autonome unique, mêlant jardin couvert, planté d’arbres et bassins de plantes aquatiques.

Contact : Edith Collavizza, Directrice adjointe Auberge de jeunesse HI Paris Yves Robert – Tel. :  01 40 38 87 93