Hôtellerie de plein air - Résultats de la saison 2019

Résultats des enquêtes de fréquentation mensuelles menées par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques

Capacité en emplacements de passage des campings bretons

67 130 emplacements au mois d’août (stable par rapport à 2018)

Au mois d’août 2019, au summum de la fréquentation touristique, l’hôtellerie de plein air bretonne comptait 693 établissements ouverts pour un total de 67 130 emplacements de passage, soit une offre similaire, en volume, à celle de 2018.

Comme chaque année, l’offre en emplacements équipés de mobil-home ou d’habitation légère de loisirs continue de s’étoffer (+7,3 %) au détriment du nombre de terrains nus (-2,9 %).

Autre tendance de fond, les établissements gérés par des associations ou des collectivités locales perdent du terrain face aux établissements privés qui représentent 75 % de l’offre régionale.

Taux d’occupation des emplacements sur la saison estivale 2019

Un taux d’occupation global de 38,0% (une hausse de 1,3 point sur un an)
 

 

Le taux d’occupation moyen de l’hôtellerie de plein air bretonne s’établit à 38,0 %, soit 1,3 point au-dessus de son niveau de 2018.

Côté emplacements nus, le nombre d’emplacements offerts a reculé mais le nombre d’emplacements occupés s’est maintenu à son niveau de 2018. C’est donc une réduction de l’offre proposée qui a permis au taux d’occupation de progresser de 0,8 point par rapport à son niveau de 2018.

En revanche, côté emplacements équipés, offre et demande ont sensiblement progressé de pair. Le taux d’occupation ne progresse donc que légèrement et ne reflète pas réellement l’augmentation significative de la fréquentation sur ce type d’emplacement.

Fréquentation globale des campings sur la saison estivale 2019

12,4 millions de nuitées réalisées (une hausse de 4,3% sur un an)

 

Sur la période d’avril à septembre 2019, la fréquentation globale des campings de la région a dépassé la barre des 12 millions de nuitées. Ce résultat est supérieur de 4,3 % à celui observé en 2018 sur la même période.

Cette saison, la hausse de fréquentation est portée par une forte demande concernant les emplacements équipés de mobil-home ou d’habitation légère de loisirs pour lesquels la fréquentation a bondi de 9,1 % sur un an.

Plus des 3/4 des nuitées camping de la saison 2019 ont été réalisées dans un établissement  3*, 4* ou 5*.

Fréquentation étrangère en camping sur la saison estivale 2019

2,7 millions de nuitées étrangères (une baisse de 3,3% sur un an)

 

C’est la clientèle française qui est à l’origine de la hausse de fréquentation dans les campings de la région. Elle a plus que compensé le recul de la clientèle étrangère qui a fait défaut aux campings bretons cette saison.

Avec un peu plus de 2,7 millions de nuitées réalisées entre les mois d’avril et septembre 2019, la fréquentation de la clientèle étrangère diminue de 3,3 % par rapport à son niveau de 2018 alors même que les nuitées françaises bondissent de 6,6 %.

La fréquentation britannique, principale clientèle étrangère de la région, a reculé de 13,3 % sur un an. Même constat pour la clientèle néerlandaise, 2ème clientèle pour ce mode d’hébgerment, et pour les clientèles espagnoles, italiennes et danoises. La clientèle allemande se maintient à un niveau similaire à 2018. Les clientèles belges et suisses, elles, progressent.

Fréquentation dans les Destinations touristiques de Bretagne

Des nuitées en hausse dans l’ensemble des Destinations bretonnes

La hausse de fréquentation touristique dans l’hôtellerie de plein air s’est faite sentir sur l’ensemble des Destinations touristiques de Bretagne.

C’est au sein de la destination Bretagne Sud – Golfe du Morbihan que la fréquentation a été la plus forte cette saison (26 % des nuitées). Celles-ci progressent de 2,4 % par rapport à 2018.

En deuxième position, on retrouve la destination Bretagne Loire Océan dont la fréquentation progresse de 8,5 % sur un an et qui concentre 19,4 % des nuitées réalisées en camping cette saison.

Sur la 3ème marche du podium, la destination Quimper Cornouaille et ses 19 % de part de marché a également vu sa fréquentation croître de 6,0 %.

Évolution des nuitées au cours de la saison estivale 2019

Une fréquentation particulièrement dynamique sur les mois de juin et juillet
Le calendrier des vacances scolaires et des jours fériés de l’année 2019 a eu pour conséquence de concentrer la fréquentation touristique des campings sur le mois d’avril (+66 %), au dépens de mai (–33 %). Cependant, si on lisse ces effets calendaires en considérant la période avril-mai dans son ensemble, on s’aperçoit que la fréquentation a reculé de 3,4 %  par rapport à 2018. 

C’est à partir du mois de juin que la hausse de fréquentation va réellement démarrer avec une hausse des nuitées de 16 % sur le mois de juin suivie d’une augmentation de 11 % sur le mois de juillet. S’en suivra un mois d’août légèrement au-dessous de son niveau de 2018 mais qui sera cependant directement compensé par un bon mois de septembre.