Presqu’île de Rhuys  © Alexandre Lamoureux

Sites d'exception

Contexte

Depuis 2017, le Conseil régional et les quatre Départements bretons ont engagé une démarche expérimentale visant d’une part à inciter les sites à forte notoriété à atteindre une qualité d’accueil au niveau de leur notoriété ou de leur valeur et d’autre part à permettre à des sites à fort potentiel touristique de gagner en notoriété.

La démarche expérimentale d’accompagnement des sites naturels et culturels “phares” de la Bretagne sera poursuivie en 2018, avec l’accompagnement de 8 sites en Bretagne : Cap Fréhel – Cap d’Erquy (22), la Vallée des saints (22), Gâvres – Quiberon (56), Carnac (56 / périmètre de la démarche de candidature au Patrimoine mondial de l’UNESCO des mégalithes du Golfe du Morbihan et de la Baie de Quiberon), presqu’île de Crozon (29), Cap Sizun – Pointe du Raz (29), landes et mégalithes de Saint-Just (35), Saint-Suliac (35).

En parallèle de la démarche de développement de l’offre touristique, la communication autour des sites à forte notoriété se fait de manière concertée entre le CRT Bretagne, les CDT, les Destinations touristiques et les offices de tourisme. L’utilisation d’une sémantique et d’une iconographie cohérentes sont au cœur de leurs préoccupations pour assurer un message clair et pertinent selon les affinités de chaque cible.

Objectifs

  • Selon l’approche développement : travailler sur un projet touristique intégré pour une optimisation de l’expérience client dans des sites représentatifs du patrimoine naturel et culturel breton.
  • Selon l’approche communication : faire rayonner l’image de la Bretagne à travers l’ensemble de ses sites emblématiques.