© Jacqueline Piriou

Mobilités touristiques

Contexte

La problématique des mobilités touristiques apparaît comme l’une des composantes structurantes à prioriser et optimiser pour le tourisme de demain. Dans un contexte où 87 % des visiteurs viennent en voiture et où 78 % utilisent ce mode de transport sur place, l’enjeu d’optimisation du maillage “transports – activités – hébergements” est fort pour donner plus de lisibilité à l’offre territoriale.

D’autre part, l’affichage d’une Bretagne slow tourisme inhérente à la recherche d’un tourisme durable assumé doit nous conduire à rechercher toute solution alternative à la prédominance de l’auto – solo et à faire valoir l’offre d’éco-mobilité pour répondre aux attentes et demandes croissantes des clientèles en la matière. L’effet TGV doit générer le développement d’une fréquentation courts séjours importante nécessitant la mise en œuvre d’une chaîne de mobilité touristique plus exigeante minimisant les phénomènes de rupture de charges et d’accès à l’offre de transport.

Objectifs

  • Développer et optimiser l’utilisation de modes de transports publics/privés alternatifs et complémentaires à la voiture personnelle en direction des clientèles touristiques par une recherche d’optimisation de l’intermodalité, de l’interopérabilité tout en valorisant l’écomobilité.
  • Développer la lisibilité des outils d’information liés à toute solution de mobilité et offre de séjour.
  • Accompagner toute initiative en termes de chaîne de mobilité dans une logique de porte à porte du parcours client.
  • Contribuer à la notion d’expérience touristique client en offrant une plus value aux déplacements alternatifs.
  • Assurer une promotion de qualité pour conforter la visibilité de la démarche Bretagne en valorisant les modes de déplacements alternatifs et l’engagement de la région en termes d’écomobilité.