Le baromètre touristique OTCP/Atout France des intentions de voyage à horizon des six prochains mois confirme la tendance du mois de juin : l’incertitude demeure avec des voyages réservés toujours plus tardivement en fonction de l’évolution des conditions sanitaires. Début juillet, seulement 1 Français sur 2 avait ainsi réservé son prochain séjour et seulement 2 sur 5 pour les voyageurs actifs européens. L’attentisme et la prudence prédominent donc toujours.

On observe une reprise encore fragile des intentions de séjour en France essentiellement tirée par un marché domestique et des signes encourageants pour certains marchés d’Europe du Nord.

Concernant les intentions de voyage à 6 mois en France, on note une baisse des clientèles chinoises (-10 points) alors que les Américains confirment leur envie de voyager en dépit de la situation sanitaire actuelle.

Pour les clientèles européennes, il est à noter que les Belges, les Suisses et les Néerlandais progressent fortement dans leurs intentions de venir en France. Les signaux de reprise apparaissent actuellement plus faibles pour les Britanniques et les Italiens.
L’envie de redécouvrir la France dans les prochains mois se renforce pour les clientèles domestiques. 7 Français sur 10 souhaitent en effet visiter la France cet été alors que depuis plusieurs années on constatait une très forte progression des voyages à l’étranger et une perte de recettes associée. La Bretagne, première Région envisagée dans la moitié nord avec 11 % des intentions de séjour.

La Bretagne est la 2ème région privilégiée des Européens de l’Ouest avec 19 % des intentions après la Région Provence/Alpes /Côte d’azur (22%) et avant la Normandie (17%)

Littoral, Campagne et Montagne restent toujours les destinations les plus recherchées avec moins d’envie d’utiliser les transports et les hébergements collectifs.

La vigilance sanitaire demeure un critère toujours fort pour les clientèles internationales, nettement moins pour les Français.  A l’exception du marché italien qui reste très concentré sur le mois août, tous les autres marchés européens restent très bien orientés en septembre avec souvent moins de 5 points d’écart dans les intentions de départ avec juillet ou août.

L’attentisme et la prudence prédominent dans la crise sanitaire actuelle et influent toujours fortement sur les intentions de voyage de la clientèle internationale et française.

Consulter l’étude 

Source : Baromètre Office de Tourisme et des Congrès de Paris /Atout France, étude réalisée début juillet