En mai dernier, l’étude de fréquentation et des retombées économiques nous dévoilait ses résultats : 5,4 millions de sorties réalisées en 2018 (+21% en 5 ans) générant 46,4 millions d’euros d’impacts économiques directs.

Si les touristes ne représentent que 23 % de la fréquentation, ils génèrent 90 % des impacts économiques directs.
Les itinérants, quant à eux, représentent 2 % des usagers mais 11 % des impacts économiques directs.

Tout comme les sportifs notamment, ils ont des profils et des usages bien spécifiques que l’on se doit de connaître pour pouvoir adapter les offres à ces usagers. De plus, les itinéraires ont eux aussi leurs propres caractéristiques qu’il est important de découvrir lorsqu’on se situe à proximité d’un d’entre eux.

C’est notamment pour ces raisons que le CRT Bretagne a souhaité décliner les résultats de l’étude régionale par profil d’usagers mais aussi par itinéraire. Pour rappel, le réseau est composé désormais de 9 itinéraires interconnectés les uns aux autres.

Retrouvez toutes les fiches citées ci-dessous en cliquant ici.

– Par itinéraire :

  • L’EV1-La Vélodyssée®
  • La V2/V42 : de Saint-Malo à Arzal
  • La V3 : de Saint-Malo à la presqu’île de Rhuys
  • L’EV4-La Vélomaritime®
  • La V5/V45 : de Roscoff à Nantes en longeant le littoral
  • La V6 : de Camaret à Vitré
  • La V7 : de Roscoff à Concarneau
  • La V8 : de Saint-Brieuc à Lorient
  • La V9 : du Mont Saint-Michel à Nantes (itinéraire non évalué dans l’étude car il vient d’être intégré au schéma régional et interdépartemental des véloroutes et voies vertes)

– Par profil d’usagers :

  • Les piétons
  • Les cyclistes
  • Les estivants
  • Les itinérants
  • Les sportifs
  • Les excursionnistes
  • Les touristes
  • Les touristes étrangers
  • Les groupes avec enfants