Pour la deuxième année consécutive, après une analyse détaillée des intentions de départ des Français en France, suivi d’un zoom sur les intentions de départ en Bretagne, le CRT Bretagne s’est intéressé aux départs en vacances des Bretons au cours de l’été 2021. Cette étude a été menée par le CRT Bretagne, en partenariat avec les 12 régions françaises et ADN Tourisme.

 

Habituellement, environ 3 Bretons sur 4 partent en vacances et/ou week-end entre juin et septembre. Qu’en est-il cette année avec une épidémie de COVID-19 qui perdure sur le territoire et dans le monde ?

Les envies d’évasion sont bien là. 59% des Bretons ont prévu de partir en vacances et/ou week-end entre juin et septembre, un niveau proche du niveau national et en hausse de 8 points par rapport à l’an passé. Comme en 2020, les réservations se feront à la dernière minute : 39% des voyageurs bretons vont réserver maintenant qu’ils y voient plus clair et 18% attendent le dernier moment. A cela s’ajoute la part d’indécis qui reste non négligeable. 17% de Bretons peuvent encore prendre la décision de partir au cours de l’été mais attendent de voir l’évolution de l’épidémie.

Votre interlocutrice

Julie Leveau
Chargée d’études
j-leveau@tourismebretagne.com

Les destinations françaises seront une nouvelle fois privilégiée. 85% des voyageurs bretons séjourneront en France. La Bretagne arrive en tête des destinations avec près de 1 voyageur breton sur 4 ayant prévu de séjourner en Bretagne. La nouvelle-Aquitaine, les Pays-de-la-Loire et Auvergne-Rhône-Alpes suivent dans le classement. Sans surprise, les destinations littorales ont la cote. 44% des voyageurs bretons privilégieront le littoral et 26% la campagne.

 

Pour ceux qui n’avaient pas réservé leurs séjours avant le confinement ou qui ont été amené à le revoir, certaines garanties sont attendues. Plus que la moyenne nationale, les Bretons s’attendent à un respect des gestes barrières dans tous les lieux publics et vont rechercher des destinations de séjour peu touchées par le COVID19.
Pour plus de la moitié des voyageurs bretons, les vacances 2021 seront un peu différentes des vacances habituelles. Plus que la moyenne nationale, ils seront vigilants au respect des démarches sanitaires, chercheront à éviter les grandes manifestations et privilégieront des espaces moins fréquentés. Les destinations nature seront privilégiées et bien évidemment les destinations françaises et la Bretagne elle-même. 70% des Bretons opteront aussi plus fréquemment pour des hébergements engagés dans une démarche de développement durable. Comparé à la moyenne nationale, les Bretons auront moins tendance à raccourcir la durée de leurs séjours pour leurs prochaines vacances.

 

Et pour leurs séjours dans les années futures, les Bretons seront particulièrement vigilants envers les destinations aux normes de santé et sécurité élevées. Ils privilégieront l’usage de leur véhicule personnel plutôt que d’utiliser les transports collectifs. 38% affirment également qu’ils prendront moins l’avion et qu’ils choisiront des hébergements moins coûteux. Et, conséquence directe de ce que nous avons vécu ces derniers mois, 13% télétravailleront pendant leurs vacances !

Autre signe de ce besoin d’évasion, 72% des Bretons réaliseront davantage de balade, visites de sites ou excursions dans leur région (+6 points par rapport à 2020). Pour cela, ils rechercheront en priorité des grands espaces naturels, des parcs et jardins, des itinéraires de randonnée pédestre ou encore des sites patrimoniaux. Cet été, la moitié des Bretons éviteront les lieux qu’ils jugent à risque comme les discothèques, les salles de concert ou les festivals.

Enfin, ¼ des Bretons ne partira pas cet été. Parmi eux, 1 Breton sur 4 a annulé ses projets initiaux pour éviter les déplacements et par peur d’être contaminé.

 

>> Pour plus de renseignements, le détail des résultats est disponible ici.