Les Français envisagent-ils de partir en mai ?

Vacances scolaires, ponts ou week-ends prolongés, le mois de mai est habituellement une période propice aux déplacements touristiques. En moyenne, il concentre 7 % des nuitées en Bretagne.

En 2019, malgré des vacances scolaires de printemps concentrées sur le mois d’avril (fin des vacances scolaires de la zone C le 5 mai) et un seul « pont » à l’ascension (les 1er et 8 mai étant des mercredis), les chiffres sont encourageants puisque : 43% des Français ont l’intention de partir quelques jours en mai.

43% des Français ont l’intention de partir au cours du mois de mai

A l’instar du mois d’avril, les Français ont des envies d’évasion en mai. 43% affirment
qu’ils ont l’intention de partir en week-end ou en vacances durant le mois de mai
– en France ou à l’étranger – c’est un peu plus que l’an passé ! Les professionnels
comptent aussi sur des séjours spontanés, nombreux à cette période et se décident
tardivement, au gré des opportunités, de la météo, ou encore de la présence d’évènements. 13% des Français restent indécis à ce jour.

 

Parmi les Français déjà décidés à partir, 16% envisagent de séjourner en Bretagne
au cours du mois de mai. Un chiffre logiquement inférieur à celui de l’an passé. En
effet, en 2018, les vacances scolaires de notre zone se déroulaient au cours du mois
de mai.

 

 

Note de lecture : 16% des partants ont l’intention de séjourner en Bretagne en week-end, court ou long séjour au cours du mois de mai (contre 21% l’an passé).

A la différence de l’an dernier, les Français ayant l’intention de partir en weekend et court séjour (resp. 51% et 37%) seront plus nombreux (resp. 44% et 33% en 2018) que ceux favorisant les longs séjours.

 

Note de lecture : 37 % des partants ont l’intention de partir en court séjour au cours du mois de mai (contre 33% l’an passé).

Si à l’étranger, l’hôtellerie reste le mode d’hébergement le plus plébiscité, en France, les séjours dans la famille ou chez les amis arrivent en tête à cette période, suivi par ceux en hôtellerie et en gîtes et location meublées. Les deux tiers des séjours se feront en hébergement marchand.

Et pour cet été ?

Les préparatifs se poursuivent ! Et même si une part non négligeable de Français se pose encore des questions, soit sur un éventuel départ (9% ne savent pas s’ils partiront) soit sur le lieu de séjour (16% partiront mais n’ont pas encore défini leur lieu de séjour), La Bretagne figure toujours parmi les destinations envisagées, et devrait attirer 6% des Français ayant l’intention de partir en vacances, un chiffre voisin de celui de l’an passé à la même période.

Note de lecture : 6 % des Français ont l’intention de partir en vacances en Bretagne cet été.

Source : Enquête en ligne réalisée du 26 au 29 avril 2019 auprès d’un échantillon de 1 000 Français représentatifs de la population française en termes de sexe, âge et région d’origine.